Hyperhidrose

HYPERHIDROSE - Transpiration & sudation excessive

L’hyperhidrose est une maladie caractérisée par une transpiration excessive et incontrôlable. Chez certaines personnes, le mécanisme de refroidissement du corps est hyperactif. Il est si hyperactif qu’il peut transpirer quatre ou cinq fois plus qu’il n’est nécessaire ou normal. Bien sûr, l’hyperhidrose n’est pas comparable d’une personne à une autre. Certaines personnes emplissent leurs chaussures de sueur, d’autres ont des poignées de main qui pleuvent, d’autres encore transpirent à travers leurs chemises, d’autres à travers leurs jeans, et beaucoup ont une combinaison de zones en sueur à combattre en même temps.

Lorsque la transpiration est extrême, elle peut être gênante, inconfortable, anxiogène, angoissante et invalidante. Que vous transpiriez énormément de la tête aux pieds ou entre les deux, la sudation excessive crée de l’embarras, de l’anxiété et les effets invalidants sont bien réels. Cela perturbe souvent tous les aspects de la vie d’une personne, qu’il s’agisse de choix de carrière, d’activités de loisirs, de relations, de bien-être émotionnel ou de confiance en soi. Ce type de transpiration excessive est une maladie sérieuse. C’est ce qu’on appelle l’hyperhidrose et elle touche des millions de personnes dans le monde entier, ce qui veut dire près de 5% de la population mondiale. Mais, en raison du manque de sensibilisation de la population et du manque d’éducation des professionnels de la santé, la plupart des gens ne sont jamais diagnostiqués ni soulagés de leurs symptômes.

Pourquoi je transpire de façon excessive?

La transpiration est essentielle à la survie de l’homme et sert de liquide de refroidissement pour le corps, le protégeant de la surchauffe. Deux à quatre millions de glandes sudoripares sont réparties sur tout notre corps. La majorité d’entre elles sont des glandes sudoripares eccrines, que l’on retrouve en grand nombre sur la plante des pieds, les paumes des mains, le front, les joues et les aisselles. Les glandes eccrines sécrètent un fluide clair et sans odeur qui aide le corps à contrôler sa température en favorisant la perte de chaleur par évaporation. En général, le type de sueur impliqué dans l’hyperhidrose est la sueur eccrine.

L’autre type de glande sudoripare s’appelle une glande apocrine. Les glandes apocrines se trouvent dans les aisselles et la région génitale. Ils produisent un fluide épais. Lorsque ce liquide entre en contact avec des bactéries à la surface de la peau, il dégage une puissante odeur corporelle. Les glandes sudoripares eccrines et apocrines sont activées par les nerfs. Ces nerfs répondent à une variété de stimuli, notamment aux messages du cerveau indiquant que le corps est trop chaud, les hormones, les émotions, l’activité physique ou l’exercice.

Chez les personnes souffrant de transpiration excessive ou d’ hyperhidrose, les glandes sudoripares (les glandes eccrines en particulier) réagissent de manière excessive aux stimuli et sont généralement hyperactives, produisant plus de sueur qu’il n’est nécessaire. On dit souvent que les personnes atteintes d’hyperhidrose ont des glandes sudoripares bloquées en position « on ».

Contrairement à un mythe populaire, la sueur n’est PAS composée de toxines et par conséquent, vous ne transpirez pas de toxines. La sueur est composée à 99% d’eau et de petits morceaux de glucides, de sel, de protéines et d’urée. Les reins et le foie sont les organes responsables de la détoxification de votre corps (pas des glandes sudoripares).

Causes de l’hyperhidrose?

La transpiration excessive est divisée en deux catégories pour aider les personnes atteintes, mais surtout les spécialistes à comprendre leur cause afin de proposer un traitement. Les deux types d’hyperhidrose sont l’hyperhidrose primaire et l’hyperhidrose secondaire généralisé. Savoir faire la différence est l’une des étapes les plus importantes dans la compréhension de l’hyperhidrose.

L’hyperhidrose primaire fait référence à une transpiration excessive qui n’est pas causée par un autre problème médical ni par un effet secondaire des médicaments. La sudation excessive est la condition médicale elle-même. Ce type de transpiration se produit sur des zones très spécifiques du corps, décrites comme zones focales et est généralement symétrique, ce qui signifie que les côtés gauche et droit du corps sont affectés de la même manière. Les zones les plus touchées sont les mains, les aisselles, le visage ou la tête. La plupart des personnes atteintes d’hyperhidrose souffrent de transpiration excessive dans plus d’une zone, en particulier celles qui ont les paumes moites ont presque toujours aussi les pieds moites.

L’hyperhidrose primaire débute souvent au cours de l’enfance ou de l’adolescence, en particulier l’hyperhidrose des mains et des pieds. Fait intéressant, bien que les personnes atteintes d’hyperhidrose primaire présentent des épisodes de transpiration excessive au moins une fois par semaine, elles ne transpirent pas de manière excessive pendant le sommeil. Il a également été démontré que l’hyperhidrose primaire peut être héréditaire et que de nombreux membres de la même famille peuvent en souffrir.

L’autre type d’hyperhidrose est appelé hyperhidrose secondaire généralisée. Ce type de transpiration excessive est causé par un autre problème médical ou est un effet secondaire d’un médicament. Ce pourquoi cela s’appelle secondaire, c’est-à-dire que c’est secondaire à autre chose. Contrairement à l’hyperhidrose primaire, les personnes atteintes d’hyperhidrose secondaire transpirent sur de plus grandes zones du corps ou d’autres zones décrites comme des zones généralisées. Une autre différence essentielle entre les deux types d’hyperhidrose est que les personnes atteintes d’hyperhidrose secondaire généralisée peuvent souvent ressentir leurs symptômes de transpiration pendant leur sommeil. Dans l’hyperhidrose secondaire, la transpiration excessive commence généralement à l’âge adulte, tandis que l’hyperhidrose primaire commence dans l’enfance ou l’adolescence. Trouver un traitement potentiel pour la transpiration excessive secondaire implique souvent d’abord de déterminer quel état pathologique ou médicament sous-jacent (le cas échéant) peut être à l’origine du problème.

Obtenir une consultation

Traitements suggérés de l’hyperhydrose

 

  • BOTOX : Vous souhaitez remonter quelques peu dans le temps et redonner à votre visage un effet de rajeunissement? Venez rencontrer notre équipe médicale qui évaluera vos objectifs et vos attentes et vous proposera par la suite un plan de traitements personnalisé.
  • FRACTORA ™ : La peau de votre visage a subit des dommages ou bien elle montre des signes de vieillissement? Fractora est une méthode scientifiquement prouvée non seulement pour réduire les rides. Fractora agit de façon très peu invasive pour relisser et restaurer la peau, en lui apportant des résultats exceptionnels.
[Total : 9    Moyenne : 4.4/5]

Des questions?