Les zones de Coolsculpting

Un traitement révolutionnaire

Les zones de Coolsculpting

Le Coolsculpting permet de traiter durablement de nombreuses zones du corps, avec de légères variations.

Conçu à Harvard dans les années 2000, le Coolsculpting constitue une petite révolution dans le monde des traitements médico-esthétiques de remodelage corporel. En effet, cette technique permet d’enlever la graisse par le froid. Il s’agit donc d’une forme de liposuccion sans chirurgie. Et ses avantages sont nombreux.

Le Coolsculpting est une méthode non invasive, ce qui signifie qu’elle ne demande aucune chirurgie. Ainsi, les clients qui suivent ce traitement évitent tous les désagréments liés à celle-ci, par exemple les saignements, mais, également, les cicatrices. Comme il ne nécessite aucune anesthésie, ce traitement permet au client de reprendre ses activités quotidiennes dès la fin de leur séance. Il permet d’éliminer de façon rapide et permanente jusqu’à 27% des tissus graisseux tenaces, sans aucune douleur. Ce traitement peut permettre de traiter de nombreuses zones corporelles, autant dans le haut du corps que dans le bas de celui-ci.

Clinique Medico esthétique & Liposuccion du Vieux Longueuil

Les zones de Coolsculpting du bas du corps : les cuisses, et la fesse

Dans le bas du corps, les possibilités de zone traitables grâce à cette méthode de remodelage corporel sont plus limitées que dans le haut du corps. Les zones de traitement sont principalement concentrées au niveau du haut des jambes. En effet, il est en théorie possible de traiter le mollet. Cependant, celui-ci n’a tout simplement pas tendance à accumuler suffisamment de tissus graisseux pour justifier une telle intervention médico-esthétique.

Les régions traitables de la cuisse

Le traitement de la cuisse par le Coolsculpting permet de corriger plusieurs situations problématiques. Il vise principalement 3 zones de traitement. D’abord, il peut servir à traiter la culotte de cheval. Ce problème, relativement fréquent chez les femmes, correspond à une accumulation de tissus adipeux dans les hanches, la cuisse et les fesses.

Souvent source d’embarras, elle est reliée à une mauvaise alimentation, mais aussi à des variations hormonales et un manque d’activité physique.

Au niveau de la cuisse, on peut aussi traiter la cuisse interne et l’entrecuisse. Ce traitement permet d’affiner l’allure interne des cuisses du client. Il réduit, voire fait disparaître, la zone de contact entre les deux cuisses au niveau de l’entrecuisse. Pour un résultat d’une plus grande uniformité, il est recommandé d’appliquer le même traitement aux deux cuisses. Il est aussi possible de traiter l’extérieur de la cuisse.

Toujours au niveau de la cuisse, le Coolsculpting peut également servir à traiter la zone touchée par la banane sous-fessière. Celle-ci correspond en une accumulation de graisse sous dans un bourrelet situé sous la fesse. La banane fessière est traditionnellement reliée chez la femme à des changements hormonaux. Comme elle est constituée de graisse superficielle, il s’agit d’une région tout indiquée pour un ce genre de traitement non intrusif.

Le traitement de la fesse

D’emblée, il est fortement déconseillé de traiter la fesse au Coolsculpting lorsqu’un client souhaite remodeler celle-ci. La raison est en réalité simple. La zone entre la fesse et la cuisse est maintenue en place par une adhérence corporelle naturelle. Or, en appliquant un traitement dans cette zone, on risque de détruire cette adhérence. Cela résulterait en une fesse tombante, soit au résultat opposé de celui espéré par le client.

Bien qu’il ne soit pas possible de traiter directement la fesse à l’aide du Coolsculpting, il existe une solution. Le client peut en effet se faire traiter d’autres zones situées près des fesses. Celles-ci sont les mêmes qui sont touchées par la culotte de cheval et la banane sous-fessière. L’entrecuisse est également inclus.

En traitant ces zones, on peut donner l’impression que la fesse est plus haute et plus ronde.

Les zones de Coolsculpting du haut du corps : le ventre, la poitrine, les flancs, les bras, le dos et le menton

Les zones du haut du corps sont celles qui proposent le plus de flexibilité et d’options au client lors de son traitement au Coolsculpting. En effet, ces zones de traitement sont beaucoup plus nombreuses que celles dans le bas du corps. Le corps à tout simplement tendance à y accumuler plus de graisses.

Le traitement du ventre

Le ventre, et plus spécifiquement l’abdomen, fait partie des zones qui profitent le plus d’un traitement de Coolsculpting. Le ventre est un des endroits où le corps accumule le plus son excédent de graisse. Le traitement de cette zone permet d’obtenir un abdomen visiblement plus plat et plus ferme.

Le traitement de la poitrine et des flancs

Le Coolsculpting permet d’affiner rapidement la région se situant autour de la poitrine. Par exemple, il permet de faire disparaître le bourrelet qui peut se développer sous celle-ci. De plus, un tel traitement aide à affiner les flancs et à éliminer la graisse tenace qui peut s’y accumuler. Il en résulte une silhouette raffermie, amincie et plus détaillée.

Le traitement du bras

Cette méthode de remodelage corporel peut être tout à fait appropriée pour traiter le bras. Le Coolsculpting peut aisément raffermir la région située sous le bras, là où la graisse s’accumule généralement. Comme pour les cuisses, il est recommandé de traiter les deux bras afin de conserver leur uniformité.

Le traitement du menton

Grâce au Coolsculpting, un client peut facilement affiner ou faire disparaître son double menton. C’est d’ailleurs l’une des régions où ce traitement de liposuccion sans chirurgie est le plus indiqué.

Le traitement du dos

Le traitement du dos d’un client se concentre principalement dans le milieu et le bas de celui-ci. Ces endroits sont tout simplement ceux comportant généralement le plus de tissus adipeux et ceux que l’appareil permet de traiter de façon la plus optimale.

Le traitement du dos permet notamment d’éliminer les accumulations de graisse juste au-dessus des hanches, mieux connues sous le nom de « poignées d’amour ».

Les variations dans le traitement des zones de Coolsculpting

Comme pour toute méthode de remodelage corporel, il existe quelques variations entre chaque traitement de Coolsculpting. Celles-ci peuvent résulter de la zone traitée (certaines s’y prêtant mieux que d’autres), mais aussi de la physionomie du client.

Les zones de traitement les plus efficaces et les plus recommandées

Bien que cette méthode permettant d’enlever la graisse par le froid soit efficace pour toutes les régions mentionnées, elle présente des avantages précis pour certaines d’entre elles. D’abord, le Coolsculpting  est particulièrement indiqué pour le traitement d’une zone où la peau est plus fragile, par exemple le menton.

En effet, la liposuccion, qui constitue la principale alternative à ce traitement, implique une grande perte de poids presque instantanée. Elle est toutefois contre-indiquée dans une région à la peau plus fragile ou moins élastique. Une perte de poids trop rapide peut laisser la peau de région flasque et tombante. Le Coolsculpting permet une perte de poids graduelle et contrôlable, ce qui laisse le temps à la peau de s’ajuster et l’empêche de devenir flasque.

Les zones de traitement pouvant occasionner le plus d’inconfort

Cette technologie s’apparentant à une liposuccion sans chirurgie est complètement sécuritaire et ne génère aucune douleur, et ce, ni pendant ni après le traitement. Toutefois, il peut arriver qu’un client ressente un léger inconfort lorsque l’on traite certaines régions de son corps. Cet inconfort est principalement présent lors du traitement de l’entrecuisse. Pendant la séance, le client peut ressentir une sensation de tiraillement plus vive. Cependant, celle-ci s’estompe rapidement.

Dans le même ordre d’idée, la région des flancs, en particulier à la hauteur des côtés, peut être plus inconfortable à la fin du traitement. En effet, lorsque la technicienne masse vigoureusement la région traitée afin de la réchauffer et de la mobiliser, cette zone est particulièrement sensible.

Les variations d’origine physique

Deux aspects physiques du client peuvent causer quelques légères variations dans les résultats ou la durée du traitement de Coolsculpting. D’abord, il existe une petite différence dans les résultats obtenus après une séance par un homme ou une femme.

Loin d’être d’origine physiologique, ces différences découlent plutôt de leur différence de taille. Les femmes sont en général trop petites pour pouvoir utiliser l’embout le plus large de l’appareil de traitement. Traiter une zone de grande superficie peut donc prendre plus de temps chez elles que chez les hommes.

Également, la masse corporelle du client peut affecter le niveau de visibilité des résultats du traitement. Ceux-ci ont tendance à être plus rapidement visibles chez les individus plus minces. Chez les autres, ils peuvent demander plus de temps afin de se développer et obtenir leur apparence optimale.

La clinique médico-esthétique du Vieux-Longueuil : la référence en matière de Coolsculpting

Le Coolsculpting est une option qui peut s’avérer très intéressante pour de nombreux clients. Afin de s’assurer des résultats optimaux, ceux-ci doivent toutefois choisir une équipe de traitement experte.

La Clinique médico-esthétique du Vieux-Longueuil présente l’avantage d’avoir développé une spécialisation dans le traitement des zones de gras. Grâce à leurs outils à la fine pointe de la technologie, nos experts peuvent aider nos clients à atteindre leurs objectifs. En plus du Coolsculpting, nous offrons des solutions médico-esthétiques novatrices. Contactez notre équipe et évaluons ensemble si le Coolsculpting peut être la solution idéale en fonction de vos besoins.

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Des questions?