Les dépôts de graisse localisés

Tout comme certaines plantes préfèrent l’ombre et d’autres la lumière, la graisse établit ses préférences pour certains endroits du corps. Tout d’abord la graisse a une prédilection pour l’abdomen, surtout chez la femme après les grossesses, mais aussi chez l’homme, à l’approche de l’andropause.

Dans ma pratique, l’abdomen constitue la plus fréquente zone d’intervention en liposuccion, et de beaux résultats sont possibles même avec un début de tablier graisseux. Chez la femme, la graisse se loge aussi dans la partie externe de la cuisse, ce qui a donné lieu à l’expression : culotte de cheval. Cette disgrâce se voit chez la femme grassette, mais touche aussi la femme mince, qui la subira souvent comme son seul défaut. La liposuccion apporte ici de grandes satisfactions. Très souvent cette proéminence s’accompagne d’un flanc ou d’u ne hanche exagérée (poignée d’amour), ce qui crée la déformation en violon. Là encore, la liposuccion entraîne en général d’excellents résultats, générateurs de grandes satisfactions, surtout avec le port des vêtements convenant à ces silhouettes.

graisse, Les dépôts de graisse localisés

La femme qui ne pouvait jamais trouver les vêtements appropriés, pantalons ou jupes, pourra s’habiller dans le prêt-à-porter et être ravie de l’image renvoyée par son miroir . L ’une d’elles m’a même affirmé avec étonnement que sa démarche avait changé.

Le menton constitue aussi un autre site très prisé par la graisse. Cela donne souvent la déformation en double menton.

n autre petit endroit qui a l’air de rien, mais qui en fait enrager plus d’une, se situe au niveau des aisselles. En effet, la graisse qui déborde du soutien-gorge, et qui fait saillie de chaque côté des bretelles entraîne beaucoup de frustrations. Heureusement la liposuccion corrige facilement cet inconvénient. Quand je fais la liposuccion du tronc, je termine toujours par cette zone graisseuse aussi inutile que désagréable.

graisse, Les dépôts de graisse localisés

Nous aurons l’occasion de passer en détail, avec résultats à l’appui, les différents sites de prédilection de la graisse où le changement que peut y apporter la liposuccion est impressionnant. Permettez-moi de mentionner encore d’autres possibilités : les genoux internes, la cuisse supéro-interne, ce que j’appelle le bourrelet, et en n, la partie postérieure du bras, où la graisse aime bien proliférer . Peu importe la localisation de cette graisse qui vous gêne, en parler avec un professionnel vous éclairera sur les possibilités de les faire disparaître.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Des questions?